Un grand succès pour le Tribunal et l'Assemblée des Peuples!

Les auditions du Tribunal Monsanto ont été particulièrement impressionnantes, tout comme l'Assemblée des Peuples. Ces derniers jours, le monde a pu suivre les témoignages des victimes, les plaidoiries des avocat-e-s et les premières impressions des juges. 750 personnes de plus de 30 nationalités sont venues à La Haye afin d’assister au Tribunal Monsanto et participer à l’Assemblée des Peuples, qui se tenait en parallèle.

Des milliers d’internautes ont suivi les débats en direct sur internet et les réseaux sociaux. Les victimes et les expert-e-s nous ont vivement remerciés pour leur avoir permis de s'exprimer via cette tribune internationale. Grâce à leurs contributions, ce nouveau processus visant à rendre les entreprises responsables de leurs actes sera bien documenté.

Dans une interview accordée au journal français Le Monde, la Présidente du Tribunal, Madame la Juge Tulkens, a souligné l’importance du processus engagé:

“Les questions d’accès à l’eau, à une alimentation saine, sont des problèmes anciens. Ce ne sont pas des nouveautés qui trottent dans la tête d’activistes furibonds. Et ces problématiques, comme le droit à un environnement sain, risquent de devenir de plus en plus importantes avec le changement climatique. Il est de notre devoir de mettre des outils juridiques en place pour faire face à ces problèmes et le Tribunal Monsanto est une étape, un outil dans cette dynamique."

Le Tribunal a reçu énormément d'attention de la part des média: TV françaises et allemandes (Arte, France 5, TV5 Monde, France 3 Aquitaine, ARD, LCI), presse écrite (Le Monde, Libération, Télérama), radios (France Culture, France Inter, RTL...) non seulement de France mais aussi de nombreux autres pays. Retrouvez les liens sur nos médias sociaux pour le moment, nous les compilerons bientôt sur notre site.

Monsanto a choisi de ne pas se présenter, et ainsi refusé l’opportunité qui lui était donnée de pouvoir opposer des arguments de défense. Nous avons cependant retenu son attention. L'entreprise a publié une déclaration en 5 langues arguant que ce Tribunal se focalisait sur les mauvais sujets alors que les débats auraient dû porter sur le problème de l’alimentation mondiale. Ils ont certainement manqué d'attention sur ce point, puisque la question de l’alimentation mondiale était justement le sujet abordé par le Tribunal et en parallèle, discuté par des mouvements et réseaux paysans et de consommateurs à l’Assemblée des Peuples.

Plusieurs intervenantes et intervenants éminents ont souligné que Monsanto et ses semblables ne nourrissaient pas le monde. Ils produisent des matières premières ou "commodités" au coût très élevé pour la santé et l'environnement: de l'alimentation animale, du carburant pour les voitures et du sucre pour l'industrie agroalimentaire. Ce ne sont pas les entreprises multinationales mais les fermes de petite et moyenne taille qui nourrissent le monde.

Le Tribunal et l'Assemblée des Peuples traitent des coûts immenses de l'agriculture industrielle pour la santé humaine et pour la nature. Monsanto et ses semblables empoisonnent le monde et essayent de contrôler nôtre chaîne alimentaire mais nous ne laisserons plus faire cela. Nous voulons montrer les vraies conséquences du système agricole actuel et mettre en avant les alternatives qui existent déjà.

Nnimmo Bassey a déclaré lors de l'ouverture:

“Être ambassadeur de ce tribunal, c'est comme être ambassadeur de la Terre-Mère. Si elle pouvait parler, Monsanto serait en prison depuis bien longtemps! La nourriture est synonyme de célébration, de culture, de vie. Il ne s'agit pas d'une lutte contre une seule entreprise multinationale mais c'est un combat pour la vie, c'est un combat pour la liberté. Un combat pour arrêter les grandes entreprises de coloniser nos systèmes alimentaires, de coloniser notre agriculture, de faire de la Terre-Mère leur esclave pour leurs profits."

Nous pouvez nous suivre sur Facebook où nous avons déjà partagé beaucoup de photos et de vidéos (vous pouvez les consulter sans être membre). Dans les semaines qui viennent nous continuerons à poster de courtes interviews des témoins, expert-e-s et avocat-e-s du Tribunal ainsi que des intervenant-e-s de l'Assemblée des Peuples. Nous les ajouterons également à notre site internet, avec les vidéos des audiences du Tribunal et les témoignages écrits en plusieurs langues. Merci pour votre patience.

Les juges analysent maintenant les cas et procèdent à un examen minutieux des preuves apportées. Ils livreront une opinion juridique compétente et bien-fondée dès que possible, mais au printemps si cela est nécessaire. Nous leur fournirons le soutien logistique nécessaire mais le choix de l'échéance reste le leur.

Madame la Juge Tulkens:

“L’avis que nous rendrons en principe avant le 10 décembre, Journée internationale des droits de l’homme, sera adressé à Monsanto et aux instances des Nations unies. A partir de cet avis, d’autres juridictions pourront peut-être être saisies et d’autres juges interviendront. Nous, nous aurons vu, entendu, constaté et délibéré. Et sans doute des nouvelles questions, comme celles qui concernent l’écocide, pourront être prises en compte par le droit international."

Nous tenons à vous remercier ainsi que toutes et tous les volontaires pour ce soutien sans faille! Sans vous, rien de tout cela n'aurait été possible. Restez à l'écoute, suivez-nous sur les médias sociaux, exprimez votre soutien et partagez nos messages quand et où vous le pouvez. Ensemble nous allons mettre un terme à une ère d'empoisonnement et d'exploitation de la planète et avancer vers un système où nous travaillons avec la nature plutôt que de la combattre.

Contact